La lecture de la trilogie « IQ84 », a provoqué chez moi un véritable coup de coeur pour Haruki Murakami. Depuis, j’ai lu quasiment tous ses livres (avec une préférence à ce jour pour « Kafka sur le rivage »). C’est donc avec bonheur que j’ai découvert « Birthday girl ».

Avoir 20 ans chez Murakami

Je vais vous parler ici d’une très courte nouvelle d’Haruki Murakami, « Birthday girl ». Elle raconte l’histoire d’une jeune fille qui fête ses vingt ans. Pour ce jour spécial elle avait prévu d’avoir du temps libre. Elle ne savait pas trop ce qu’elle en ferait. En tous les cas il n’était pas question qu’elle serve des clients et subisse la mauvaise humeur du chef.

Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu car finalement elle doit aller travailler car la collègue qui devait la remplacer est malade. Voilà pour planter le décor !

Comme dans toutes les histoires d’Haruki Murakami, la magie va s’inviter en ce jour particulier. La jeune fille (dont nous ne savons pas le nom) va apporter son repas au propriétaire du restaurant. Il n’a pas de nom, lui non plus. On sait seulement que c’est un vieil homme solitaire que personne n’a jamais vu. La consigne est simple « A huit heures, vous livrerez le repas, chambre 604. Vous sonnerez et vous direz : « Votre dîner est prêt. » C’est tout. »

« Je pense que nous pouvons discerner là comme une coïncidence de la Providence. Ne le croyez-vous pas ? »

Un cadeau mémorable

Mais ce soir-là les choses ne se passent pas comme d’habitude. Le vieil homme fait entrer la jeune fille et se met à discuter avec elle. Apprenant que c’est le jour de ses vingt ans, il lui propose de porter un toast. Puis il lui propose de lui offrir un cadeau très original et « mémorable » : elle fera un voeu et il l’exaucera.

« Je ne vais pas vous offrir quelque chose de matériel. Mon cadeau n’aura rien à voir avec un objet de valeur. En fait, voilà ce que j’aimerais offrir à la merveilleuse fée que vous êtes, mademoiselle. Vous allez faire un voeu. Et je l’exaucerai. Quel qu’il soit. À condition que vous ayez un voeu à formuler. »

Je ne vous en dis pas plus car tout le charme de cette courte nouvelle est là. Quel voeu la jeune fille va-t-elle choisir de faire ? Et va-t-il s’exaucer ? Vous le dire serait gâcher le plaisir de la lecture. Laissez-vous emmener dans l’imaginaire d’Haruki Murakami et bercer par sa poésie. Ses mots vous feront réfléchir à vos propres sentiments. Et une question vous viendra alors : quel voeu auriez-vous fait ?

La poésie de Kat Menschick

Enfin, « Birthday girl » est un petit bijou pour une autre raison que les mots et l’histoire. Il s’agit des magnifiques dessins de Kat Menschick, une illustratrice berlinoise. Avec « Birthday girl » elle signe sa quatrième collaboration avec Haruki Murakami, après « Sommeil », « Les Attaques de la boulangerie » et « L’Étrange Bibliothèque ».

A travers ses dessins tout en rouge, rose, orangé et blanc, elle met en valeur cette histoire fantastique en illustrant certains passages du récit. Imprimé sur papier glacé, ce livre devient plus qu’une nouvelle, un bel objet à (s’)offrir sans modération.

Et pour finir, de la poésie encore avec Charles Aznavour. « Hier encore, j’avais vingt ans, je caressais le temps… »