Ce roman m’a été conseillé par une amie. Et je ne regrette pas de l’avoir écoutée car c’est un magnifique roman à la fois historique, philosophique et d’aventure.

1533, Calabre. La vie de Giovanni Tratore est bouleversée par la rencontre avec Elena, une noble vénitienne dont le navire s’est échoué près de son village. Une fois les Vénitiens partis, Giovanni est hanté par le désir de retrouver la jeune femme. Mû par cette passion insensée, le paysan quitte sa région natale et remonte l’Italie jusqu’à Venise. La quête amoureuse devient alors chemin initiatique, ponctué de rencontres avec des personnages étranges et érudits, mais aussi thriller théologique dès lors que Giovanni se voit confier par un astrologue une lettre porteuse d’un message explosif destiné au pape…

Fresque historique dont l’intrigue se déroule au cœur d’un XVIe siècle hanté par les querelles religieuses et philosophiques, roman d’amour et d’aventures, méditation sur le thème du destin et du libre arbitre, L’Oracle della Luna est un récit captivant qui nous entraîne des palais aux prisons de Venise, des monastères du Mont Athos au bagne des corsaires d’Alger, de Jérusalem au ghetto de Chypre.

«Exister est un fait, vivre est un art. Tout le chemin de la vie c’est de passer de la peur à l’amour». 

C’est avec un véritable plaisir que j’ai suivi Giovanni dans son parcours initiatique, à travers le bassin méditerranéen. Chaque jour on a hâte de le retrouver et suivre les aventures de ce jeune paysan qui va vivre des choses incroyables qui nous font découvrir l’Italie, la Grèce, l’Afrique au XVIe siècle. Mais aussi la noblesse vénitienne, les galères, la vie monacale, l’esclavagisme…

Une quête initiatique

En parallèle de ce voyage, il y a les rencontres faites par Giovanni, qui vont lui permettre de s’instruire. Et nous aussi par la même occasion. J’ai beaucoup appris sur la philosophie  et les concepts de Pic de la Mirandole, l’astrologie, les interprétations possibles des différents textes religieux.

La quête de ce «héros» fait échos à notre propre quête : la recherche de ce que nous sommes, de notre place dans la société, et plus largement dans l’univers. A travers son histoire et ses questionnements, j’ai cherché des réponses à mes propres incertitudes.

Et j’ai trouvé certaines réponses.

Voilà un livre que je vous conseille vivement. Vous prendrez un immense plaisir à sa lecture… L’histoire est prenante, les personnages riches et très attachants.

Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer un extrait que j’aime beaucoup :

« Nous avons peur de nous ouvrir pleinement à la vie, d’accueillir son flot impétueux. Nous préférons contrôler nos existences en menant une vie étroite, balisée, avec le moins de surprises possible. Cela est tout aussi vrai dans les humbles demeures que dans les palais ! L’être humain a peur de la vie et il est surtout en quête de la sécurité de l’existence. Il cherche, tout compte fait, davantage à survivre qu’à vivre. Or survivre, c’est exister sans vivre… et c’est déjà mourir. »

Alors… apprenons à ne plus avoir peur… et vivons…

Pause musicale… Muse « Feeling good ».